À vos marques, prêts, bronzez !

Mis à jour : 8 août 2019



L’été a officiellement commencé et cette année le soleil continuera de briller comme il l’a fait ces 4 derniers milliards d’années. Toutefois, c’est à cette période qu’il faut se montrer le plus vigilant. Entre l'envie du joli teint hâlé pour la rentrée et les bonnes excuses de production de vitamine D, les mauvaises habitudes deviennent aisées et peuvent être dangereuses pour notre corps et notre santé. En effet, bien que le soleil ayant de nombreux bénéfices pour notre moral ou pour l’amélioration de certaines dermatoses, il n’en demeure pas moins très néfaste pour notre peau sous certains aspects. Voici donc un décryptage pour tout comprendre sur les mécanismes de défense de notre peau face au soleil et la nécessité de la protéger.



LES EFFETS DU SOLEIL SUR LA PEAU


"Sous le soleil des tropiques, il y a quelque chose de magique". Il est vrai que notre étoile apporte la lumière, à la base de notre rythme circadien, mais aussi la chaleur nécessaire à la vie. Elle permet également la production de vitamine D qui est essentielle pour l’organisme (15min d’exposition par jour suffisent) et améliore même l'état de certaines dermatoses comme le psoriasis, l’eczéma ou encore l’acné. Cependant, notre corps peut aussi subir les graves conséquences d’une exposition non préparée, non protégée et trop intense, répétée ou non. Entre les érythèmes solaires (brûlures cutanées), les insolations, le vieillissement cutané et oculaire accéléré, la déshydratation, les tâches pigmentaires (mélasma), le phénomène de photosensibilisation ou pire encore les cancers, on peut se demander s'il ne serait peut-être pas préférable de vivre de nuit !



PLUSIEURS TYPES DE RAYONS ULTRAVIOLETS

Le soleil émet plusieurs types de rayonnements, mais tous n’arrivent pas à la surface de la Terre. Notre peau est surtout menacée par les rayons ultraviolets (UV). Le soleil produit 3 types de rayons ultraviolets : les UV A, B et C. Cependant, nous nous concentrerons uniquement sur les deux premiers dans cet article, les UVC étant quant à eux complètement filtrés par la couche d'ozone de l’atmosphère et n’atteignant donc théoriquement pas la surface de notre planète. Chaque rayon contient des particules plus ou moins énergétiques, appelées photons, dont la rencontre avec les molécules constituants notre organisme peut avoir d’importants effets. L’énergie portée par le photon sera transmise lors de cette interaction, ce qui pourrait modifier la structure des molécules concernées et donc altérer leur fonctionnement.


  • Les UVA représentent 95% du rayonnement UV arrivant à la surface de la terre. Ils atteignent le derme et induisent la destruction et une déstructuration des tissus, provoquant ainsi le vieillissement prématuré de la peau et l’apparition de rides.

  • Les UVB ont une activité biologique importante, ce qui signifie que l’interaction avec les molécules de notre organisme est très forte. S’arrêtant au niveau de l’épiderme, les UVB sont responsables de la production de vitamine D mais aussi des coups de soleil, de phénomènes inflammatoires et des cancers cutanés comme les mélanomes.


Les rayons issus du soleil entraînent aussi la synthèse de radicaux libres. En effet, ils cassent les molécules d’eau du corps pour donner ce qu’on appelle les espèces “réactives de l’oxygène”, ou radicalaires, qui endommagent les cellules et favorisent leur vieillissement. De même, ils participent à leur dégénérescence, comme nous l’avons déjà abordé dans notre précédent article sur le vieillissement cutané. Il en existe de différents types, plus ou moins dangereux, selon leur faculté à interagir avec les atomes du corps humain, l’ADN, les lipides, les protéines...



LES DIFFERENTES PROTECTIONS SOLAIRES

Pour palier à tous ces effets et contrer les rayonnements du soleil, il est alors nécessaire de se protéger comme il se doit. Pour cela plusieurs solutions existent.


Barrière naturelle et physiologique :

Les rayons ultraviolets favorisent la production et l'activation de mélanine, pigment de coloration de la peau. Ainsi, plus vous êtes exposé au soleil, plus la production de mélanine sera importante et, in fine, votre peau brunira, tel est le mécanisme du bronzage. En réalité, la mélanine responsable du bronzage est un mécanisme de défense de notre peau. Les grains de mélanine, produits par les mélanocytes, sont capables de capter les photons des rayonnements UV et de dissiper leur énergie sous forme de chaleur, limitant ainsi leur interaction avec les molécules de l’organisme. Aussi, durant cette réaction, des radicaux libres seront produits et captés par ces mêmes grains de mélanine. Ce mécanisme permet d’arrêter une partie des rayonnements UV et de limiter leurs effets.


Barrière cosmétique :

Les produits cosmétiques ont une action mécanique sur l'épiderme et leur mécanisme d'action consiste à absorber et/ou réfléchir les rayons UV afin de protéger la peau. On y distingue principalement les écrans, à base de minéraux, des filtres, composés d'actifs photo-absorbants. Ces protections se présentent sous forme d'huiles, de crèmes, en baume, en stick, ou bien en gel. Différents indices de protection solaire existent (SPF), votre pharmacien saura vous guider. Ces cosmétiques peuvent être résistants à l'eau, à la chaleur et même à la transpiration et vont de la protection contre les coups de soleil (UVB) à celle contre les effets délétères à long terme (UVA). Il est important de bien faire son choix pour des vacances ensoleillées en toute sérénité. Découvrez notre guide complet dans notre prochain article !


Barrière physique :

La protection la plus efficace reste tout de même de limiter au maximum l'exposition de la peau aux rayons solaires. En effet, porter des t-shirts à la plage, mais aussi dans l'eau, permettra une meilleure protection, et ce tout spécialement pour les enfants et les personnes aux peaux les plus sensibles. Les lunettes de soleil (pour limiter les effets ophtalmiques que l'on oublie bien souvent) et les chapeaux seront vos précieux accessoires cet été ! Les vêtements anti-UV à base de tissus contenant des filtres UV sont très efficaces et commercialisés depuis plusieurs années maintenant. Enfin, il reste possible et même recommandé de coupler plusieurs types de protection pour faire face aux rayonnements du soleil. Toute exposition excessive au soleil, même protégée, restant dangereuse.

POUR CONCLURE

Notre astre solaire existe depuis la nuit des temps et il peut être un allié formidable si nous y sommes convenablement préparés. Avec une température dans son noyau d'environ 15 millions de degrés Celsius, l'énergie dégagée par le Soleil n'a d'égal que sa dangerosité. Cependant, il suffit de comprendre son fonctionnement pour éviter ses nombreux dégâts. Ainsi, afin de profiter sereinement de ce bel été, pensez à vous et votre peau en utilisant plusieurs types de protection solaire pour contrer les effets nocifs de ses rayonnements.


New Derma © | Offrez-vous une nouvelle peau !

#skincare #summer #bronzage #plage #été #bellepeau #soleil




Ouvert du lundi au samedi : 9h00 - 20h30
01.43.65.95.88  | contact@newderma.fr
22 Avenue Chanzy, Vitry-Sur-Seine 

​© 2020 - New Derma | Institut Médical - Tous droits réservés

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle