Solutions hydroalcooliques, gare aux dégâts cutanés !


Depuis le début de l’épidémie Covid-19, il est l’un de nos meilleurs alliés, toujours à proximité et souvent sollicité ! Il s’agit du gel hydroalcoolique, parfois abrégé GHA, dont l’usage est recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en l’absence d’eau et de savon. Les gels hydroalcooliques, permettent, pour certains, de neutraliser virus et bactéries, grâce à leur forte concentration en alcool. Toutefois, sa teneur importante en alcool et ses effets biocides ne sont pas sans conséquence pour la peau et un usage trop fréquent entraînera sécheresses et irritations. New Derma vous explique ici le fonctionnement de ces produits et vous aide à pallier leurs effets néfastes.

I. “D’alcool et d’eau fraîche”

Le gel hydroalcoolique est un produit pharmaceutique composé principalement d’alcool et d’eau. Un émollient (souvent le glycérol) est ajouté pour lui donner, entre autre, son caractère gélatineux. Le gel hydro-alcoolique est un biocide, c’est à dire un produit neutralisant les micro-organismes, utilisé pour ses caractéristiques aseptisantes. Le gel agit par contact direct et mécanique (en friction) et s'utilise sans eau.


Selon les marques et les formules, il possède des propriétés bactéricides (agit sur les bactéries), virucides (agit sur les virus), et fongicides (agit sur les champignons). Le GHA est utilisé en milieu médical ou dans la vie courante pour lutter contre la transmission de ces micro-organismes potentiellement pathogènes. Au vu des différentes formules commercialisées durant cette épidémie virale, il est important de vérifier que votre produit est testé et homologué pour agir sur les Coronavirus.


L’OMS en a récemment publié la formule officielle, destinée aux professionnels de la pharmacie ; pour 1L de solution :

  • 833 mL : Ethanol 96% ou Isopropanol 99.8%, portant l’action antiseptique.

  • 14,5 mL : Glycérol 98%, permettant l’effet gélatineux, agissant aussi comme humectant et ayant également des effets hydratants et émollients sur la peau.

  • 41,7 mL : Peroxyde d’hydrogène 3%, pour stériliser la solution durant sa préparation. Il ne participe pas à l'asepsie des mains.

  • Eau distillée ou eau bouillie refroidie, pour compléter et constituer la solution.

Selon l’ANSM (Agence National de la Sécurité du Médicament), une concentration d’alcool minimale entre 60 et 70% est nécessaire pour un gel hydro-alcoolique efficace. Vous trouverez dans le commerce ces solutions hydroalcooliques sous deux formes : gel ou liquide. Les deux produits ont la même efficacité, mais la solution liquide peut-être moins aisée à manier et à doser.


Au delà de son pouvoir de désinfection des mains, son action antiseptique peut être utilisée pour désinfecter les surfaces ou les smartphones par exemple. Ces derniers étant de redoutables vecteurs de transmission virale. En revanche la concentration de l’alcool présent pourrait causer certains dommages sur le matériel. Il est donc préférable de privilégier l’utilisation de serviettes désinfectantes contenant de l'alcool isopropylique (Apple recommande l’usage de lingettes ou cotons imbibés d’alcool à 70%).


II- Quels effets sur la peau ? Quelles astuces ?

Bien que son utilité ne soit plus à démontrer, une utilisation trop fréquente du gel hydroalcoolique peut altérer la physiologie de la peau. En effet, selon plusieurs études, dont une menée par l’Université du Missouri aux Etats-Unis, les composants du GHA peuvent supprimer la barrière cutanée superficielle ayant un rôle immunitaire et protecteur. L’action de l’alcool rend ainsi notre épiderme plus sensible, car il détruit indifféremment tous les micro-organismes qui s’y trouvent, qu’ils soient pathogènes ou non. Or, notre peau contient naturellement des bactéries et champignons constituant le microbiome cutané qui nous préserve des agressions extérieures (UV, pollution, évaporation...).


De plus, l'alcool a un effet desséchant et altère le film hydrolipidique naturel de la peau, rendant les mains sèches et plus vulnérables aux agressions. Cette sensibilité pourrait favoriser l’absorption cutanée de substances néfastes tel que le bisphénol A, un perturbateur endocrinien. D’autres effets indésirables pourraient survenir, telles que allergies et dermites d'irritation. La Société Française de Dermatologie nuance ce dernier point, citant une étude Chinoise récente sur le sujet. Mais pas d’inquiétudes si l'on utilise ces gels de temps en temps, les effets nocifs n'apparaîtraient qu'en cas d'usage intensif.



Pour éviter les tracas cutanés induits par le gel hydroalcoolique, quelques mesures peuvent s'avérer utiles. Tout d’abord, réservez l'utilisation du GHA uniquement en l’absence d’un point d’eau avec savon (lors de vos déplacements etc.). Ensuite, choisissez des solutions hydroalcooliques adaptées aux peaux sensibles. Celles-ci contiennent des actifs émollients connus pour leurs vertus hydratantes et adoucissantes tels que l’Aloe vera, la glycérine ou encore des huiles végétales de jojoba, d’amandes douces ou de caméline. Enfin, pensez à hydrater abondamment vos mains avec de la crème nourrissante. N’hésitez pas à en appliquer une couche épaisse durant la nuit, avec des gants en coton par dessus, pour laisser pénétrer le produit. La dermatologue Anne-Marie Heudes recommande de nourrir les mains avec de la crème hydratante, après chaque lavage. "Appliquer un corps gras ne va pas amoindrir ou annuler l'effet anti-bactérien du lavage" nous assure Dr Heudes. Des crèmes cicatrisantes sont également préconisées le soir avant le coucher.


Une dernière astuce serait de pratiquer une légère exfoliation avant l'application d’une crème hydratante : « On a souvent tendance à croire que l’exfoliation va empirer les peaux sèches. Si on exfolie avec un produit approprié, comme celui de son visage, on enlève alors les cellules mortes. Et l’hydratant aura plus de chances de bien pénétrer que si on l’applique sur une couche de cellules mortes », explique Colette Haydon, Docteur en dermo-pharmacie à Londres et fondatrice des cosmétiques Lixirskin.


III. Les bons gestes à adopter

En cette période de crise sanitaire, les autorités de santé conseillent d’adopter un lavage des mains régulier, faisant partie des gestes barrières visant à lutter contre la propagation du Coronavirus. En effet, selon la Direction Générale de la Santé, nos mains touchent notre visage en moyenne jusqu’à 3000 fois par jour, favorisant la contamination virale qui s’opère principalement par la bouche, le nez et les yeux.


Dès lors, un hygiène méticuleux des mains est essentiel. Le corps médical préconise d’utiliser le gel hydroalcoolique sur une peau sèche, non souillée et sans blessures. En effet, appliquer la solution hydroalcoolique sur une peau souillée diminuerait l’efficacité de l’alcool, qui est inactivé par les matières grasses (la saleté). Il en est de même pour les mains mouillées entraînant une dilution du produit localement et diminuant ainsi l’efficacité de la solution.


Cependant, le moyen le plus efficace, préconisé par les spécialistes, reste le nettoyage de main à l’eau et au savon. En effet, contrairement à ce dernier, les solutions hydro-alcooliques n’ont pas d’effet nettoyant. Effectivement, bien que l’alcool tue les micro-organismes présents sur notre peau, il ne peut assurer leur disparition de la surface cutanée. À contrario, les bulles formées par le savon, en plus d'inactiver le virus, vont piéger et rassembler les particules à éliminer. L’eau va par la suite permettre, grâce au lavage, de se débarrasser de tout germe. L'OMS recommande cette pratique lorsque nous sommes à la maison et l'utilisation du gel hydroalcoolique lors de nos déplacements à l’extérieur.


Pour le confort de vos mains, n'utilisez non pas du savon de Marseille ou d'Alep, trop irritants, mais du savon "sans savon" et du savon surgras que l'on trouve généralement en pharmacie ou parapharmacie.

Lavez les mains jusqu’au poignet, entre 30 et 60 secondes, comme suit, pour lutter efficacement contre la transmissions du virus :


Pour le gel hydroalcoolique, une friction minimum de 30 secondes avec une noisette de produit dans le creux de la main est nécessaire pour être efficace.


Avec cette crise sanitaire mondiale, les pharmacies et grandes surfaces ont rapidement été en rupture de stock de GHA et des recettes “maison” sont apparues en ligne, ce qui peut constituer une alternative. Cependant, il reste compliqué de se fournir les ingrédients dont la manipulation peut s’avérer dangereuse et la recette de l’OMS reste principalement dédiée aux professionnels de la pharmacie. L’alcool que l’on retrouve dans la solution étant en forte concentration, elle constitue une substance inflammable et implique donc une vigilance accrue quant à la conservation du produit. Celui-ci est à maintenir hors de portée des enfants. Par ailleurs, les recettes à base d’huiles essentielles n’ont toujours pas prouvé leur efficacité.


Stay safe !

Vous l’aurez compris, les solutions hydro-alcooliques sont donc des préparations contenant de l’alcool qui permettent l’élimination des bactéries et de certains virus. Mais en période d’épidémie, leur usage accru peut devenir néfaste pour la peau. Nous vous conseillons de choisir vos produits avec attention, de vérifier leur efficacité sur les Coronavirus et de préférer des formulations adaptées aux peaux sensibles. Aussi, pensez à vous hydrater abondamment les mains après l'utilisation de tels produits. Cependant, n’abandonnez pas le lavage traditionnel au savon qui sera lui plus efficace. Optez pour des savons "sans savon" et des savons surgras.


Pour votre santé et celle de vos proches, veillez à respecter les gestes barrières et les consignes des autorités sanitaires (se laver régulièrement les mains, tousser dans son coude, limiter les interactions sociales...). Pour sa réouverture, New Derma met en place de nouveaux protocoles d’hygiène et mesures sanitaires, pour vous garantir confort et sécurité.


Posez-nous toutes vos questions sur www.newderma.fr, nos médecins et pharmaciens vous répondent ;)


Toute l’équipe New Derma vous espère en bonne santé et vous souhaite un bon déconfinement !

Stay Safe ❤️



#GelHydroalcoolique #GestesBarrières #Coronavirus #Déconfinement #Epidémie #Pandemie #Covid-19 #Aloevera #StaySafe #NewDerma #OffreVousUneNouvellePeau




Ouvert du lundi au samedi : 9h00 - 20h30
01.43.65.95.88  | contact@newderma.fr
22 Avenue Chanzy, Vitry-Sur-Seine 

​© 2020 - New Derma | Institut Médical - Tous droits réservés

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle